10/10/2006

métaphore

 

Brume, je te promettrais l’aube plus belle

Sentier, je t’acheminerais où je voudrais mourir

Gamine, je t’éclabousserais en marchant dans la flaque

Étoile, je t’inviterais d’un clin d’œil

Foudre, je te ravirais sur le coup, de grâce

Raisin, je te soûlerais à même la grappe

Chalumeau, je te donnerais la sève des ferveurs

Gazelle, je t’enlèverais le dos nu

Acacia, je te couvrirais d’une ombre têtue

Bergeronnette, je te saisirais tant que je ferais mouche

Pirogue, je te balancerais au gré du caprice

Meule, je te résisterais à l’aller comme au retour

Flamme, je te consumerais d’un désir éperdu

Tambour, je te parlerais sans mot dire

Amour, je te dirais plus que moi, toi

Intime, je t’avouerais que j’ai soif

Soif, je te prendrais à témoin

Témoin, je te prierais de celer mon secret

15:18 Écrit par merveille dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.